Pourquoi avoir un détecteur de fumée chez soi ?

Vous avez tous été témoins ou peut être déjà victimes d’un incendie, meurtrier ou non. On connaît tous ce sentiment de désarroi profond qui accompagne la perte de votre maison, vos investissements ou même d’un être cher suite aux affres du feu.

Les chiffres alarmants d’incendies : le cas de la France

La France est l’un des pays les plus à risque à propos d’incendies et par conséquent, il faut avoir un détecteur de fumée chez soi ( et si vous voulez des informations n’hésitez pas à aller sur le site www.detecteursfumees.fr). Nous pouvons dire en considérant les chiffres que les incendies domestiques sont responsables d’un grand nombre d’incidents chaque jour en France. Fort heureusement, ces accidents n’entraînent pas souvent de conséquences dramatiques, pour la plupart des cas seuls des dégâts matériels sont recensés. Mais il arrive parfois que les conséquences soient beaucoup plus graves.

Il faut déjà retenir que si l’incendie n’est pas maîtrisé dans les 2 premières minutes, la situation peut devenir incontrôlable. C’est ainsi qu’on peut arriver à enregistrer des pertes en vies humaines. Très souvent, des incendies meurtriers sont annoncés par les médias, ce qui devrait et vous rappeler que cela n’arrive pas qu’aux autres et que vous n’êtes pas à l’abri d’une telle catastrophe.

Le détecteur de fumée : avantages et cadre légal en France

Pour vous prémunir contre les risques d’incendie, un seul réflexe : l’acquisition et l’installation d’un détecteur de fumée chez vous.

Quand on parle de détecteur de fumée optique, pensez à un petit boitier, qui est une chambre optique. Cette chambre contient un émetteur de lumière nommée diode électroluminescente LED ; et un récepteur, la cellule photo-électrique. Pensez donc à sécuriser votre demeure en l’équipant de ce dispositif dont le fonctionnement est de plus très simple. La diode électroluminescente émet une lumière dans la chambre optique, qui n’atteint pas la cellule photoélectrique en temps normal.

Mais lorsqu’il y a de la fumée dans la pièce, celle-ci pénètre dans la chambre optique et la lumière émise par la diode se reflète sur les particules de fumée. Le faisceau de lumière va donc être dispersé dans la chambre optique puis atteindra la cellule photo-électrique qui en est le récepteur. La cellule photo-électrique va alors produire un courant électrique déclenchera l’alarme de votre détecteur de fumée.

Cependant, pour plus d’efficacité, il convient de ne pas installer le détecteur de fumée n’importe où. En l’occurrence, il faut éviter les endroits dégageant de la vapeur, comme la cuisine et la salle de bain. Au contraire, il faut installer le détecteur de préférence dans un couloir menant aux chambres par exemple et surtout l’installer en hauteur, le plus haut possible, à distance des autres parois.

La France s’est même dotée de la loi MORANGE pour lutter efficacement contre les incendies domestiques en amenant les foyers à se doter d’un système de détection de fumée.

Ainsi, à partir du 8 mars 2015, l’installation d’un détecteur de fumée au moins était obligatoire, dans chaque foyer français (mais reporté à l’année prochaine !) Alors, il convient de penser dès maintenant à s’équiper d’un détecteur de fumée pour protéger votre foyer du danger de l’incendie domestique.